CHARGEMENT

Tapez pour rechercher

Sorbets & Smoothie

Smoothie des CHAMPIO-O-O-O-O-O-ONS!

Partager

Regardez ce que je vous ai préparé là ! Pour mesurer la profondeur de cette couleur il faut plonger en apnée. Ce smoothie à la texture lisse et onctueuse c’est un engrais puissant pour une fleur qui est votre corps. C’est un plaisir pour les yeux et une explosion de saveurs digne de feux d’artifice de 14 juillet. En mélangeant ses ingrédients bleus-blancs-rouges on ne peut obtenir que la boisson des champions que nous sommes. Cette petite recette née d’une inspiration momentanée portée par une vague victorieuse mérite bien d’être partagée en masse.

smoothie-extracteur-fruits

Ustensiles utilisés :
Un extracteur de jus Kuvings muni de son filtre à smoothies.

Ingrédients :
Un demi-melon pour ce goût de fraicheur unique et tellement estival
Une pêche pour une texture veloutée
Une poignée de myrtilles parce qu’elle est championne en vitamine C (oh yes, number one !)
Une poignée de framboises pour ce parfum qu’on peut utiliser comme un appât pour les humains
Une jeune betterave pour ce joli pourpre
Quelques feuilles de Shiso (basilic japonais) pour se la raconter (mais aussi pour son goût et ses bienfaits). Si votre jardin ne déborde pas de Shiso, si votre primeur ne comprend pas votre question dès le premier coup, vous pouvez faire sans.

fruits-légumes-été-extracteur

La base de ce smoothie, le melon est un légume – aha, oui un légume – super-désaltérant, riche en bêta-carotène (provitamine A). Comparé à la mangue et l’abricot, le melon est celui qui en contient le plus : jusqu’à 2 mg/100 g ! 100 g de melon permettent donc de couvrir environ la moitié de l’apport quotidien conseillé. Le melon est un puissant fournisseur du potassium (250-300 mg aux 100 g) ainsi que de tout un éventail d’oligo-éléments : fer, zinc, cuivre, manganèse, etc.

Lavez et égouttez vos fruits. Épépinez le melon, ôtez la peau, dénoyautez la pêche, épluchez la betterave et coupez-la en quatre, séparez les feuilles de Shiso. Mettez vos fruits dans l’extracteur muni du filtre à smoothies. L’ordre est libre, les feuilles doivent être mises au milieu du cycle, et je préfère terminer par les fibres de la betterave pour un meilleur rendement.

Portez haut votre coupe! Vous l’avez méritée.

Tags:

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire